Quelle bien triste vision du monde politique doivent avoir nos jeunes citoyens de 18 ans… lorsqu’ils se rendent compte que les hommes ne sont pas mus par leurs conviction, mais uniquement par leur goût du pouvoir !
Examinons le cas de M. Kouchner, qui va se coucher aux pieds du Grand Maître Sarkozy, après avoir participé à la campagne de Mme Royal - certes pas de très bon gré -. M. Kouchner avait fustigé chez M. Sarkozy, lors d’une conférence de presse le 12 avril 2007, «  un homme qui n’avait aucune honte à pêcher dans les eaux de l’extrême droite » et avait souligné que « à évoquer tout à la fois l’identité nationale et l’inné génétique on était dans un terrain mouvant et une dérive historiquement scandaleuse »…Tout ça a vite été oublié, balayé afin de se foutre du passé... comme le dirait Piaf.

M. Fillon souligne, aujourd’hui, que « chacun homme est libre » au gouvernement, mais il y a bien une ligne générale dans ce gouvernement, non ? Et cette liberté est fortement conditionnelle, ce qui veut dire que Kouchner a renié l’essentiel de ses idées en acceptant d’être ministre du gouvernement Fillon ! Enfin, il a peut-être été trépané et on n’était pas au courant !
Quelle vaste mascarade !  Kouchner est donc, l’un des irréprochables du gouvernement irréprochable que les médias dominants commencent à célébrer dans un bêlement unanime !