En lisant Charlie Hebdo de cette semaine, je me suis aperçue qu’ils appelaient Brice Hortefeux « l’endive rose du gouvernement ». Pour en avoir le cœur net, j’ai regardé dans Google des photos de M. Hortefeux et je me suis rendue à l’évidence : M. Hortefeux a bien une gueule « d’endive rose » ! Je sais, ce n’est pas de sa faute ; je sais qu’on a tous notre croix à porter et qu’on a la gueule que parfois on ne mérite pas ; je sais que ce n’est pas bien de se foutre de la gueule des autres, parce qu’on aimerait pas qu’on se foute de notre gueule, mais moi, je ne renchéris pas sur le nombre de sans-papiers à mettre à la porte de la France – 25 000 – et je n’incite pas les préfets à convoquer des sans-papiers à la préfecture pour dieu sait quelle raison… pour ensuite les envoyer dans des centres de rétention !

PS : Désolée pour les endives, elles méritaient mieux que ça !