Christine Lagarde, la pythie du gouvernement, a dit il y a quelques temps : « La tendance à la dégradation de l’emploi devrait se poursuivre quelques trimestres »

C’est simple, c’est court, c’est au conditionnel et on ne risque rien ! Elle aurait pu nous l’écrire en version météo pour changer ;  tiens, par exemple : « Associée à un vaste complexe dépressionnaire, une nouvelle perturbation glissera sur le front de l’emploi, accompagnée de quelques rafales qui pourraient faire atteindre dans les prochains jours le pic de dix pour cents de chômeurs… »