Je lisais dans le Monde d’hier, un extrait d’un livre intitulé « Déjeuners avec des ministres sous pression » et j’ai été frappée par cette phrase de Fillon,  extraite du livre, et rapportée par Roselyne Bachelot : « Tu ne devineras jamais où je suis : en gare du Mans, j’ai acheté mon billet tout seul. »
Amusante, cette perte d’autonomie de nos hommes politiques qui sont pris en charge pour les moindres détails de leur vie quotidienne et qui ensuite s’émerveillent de pouvoir acheter un billet de train eux-mêmes ! Qui s’en douterait en les voyant si sûrs d’eux et des « vérités » qu’ils énoncent à tour de bras…