Après son brillant « Casse-toi pov’con » au salon de l’agriculture en 2008, M. Sarkozy a beaucoup regréssé. Il n’a pu dire qu’un « fais pas l’malin, toi » - un peu terne - à Chambéry où il a été hué et applaudi à la fois.

Comme l’avait suggéré Jean Philippe de la gauche alternative choletaise , il y a quelques mois, bientôt la popularité de M. Sarkozy sera à un tel niveau qu’il  ne pourra tourner ses "bains de foule" qu’en studio !