Rentrer c’est mourir un peu, mais enfin, il faut rentrer ! Luc Chatel  lui voit la rentrée en rose*. La fonction l’aveugle certainement car de quoi peut-on se satisfaire dans les lycées ? Le foutoir en seconde avec l’absence de manuels sans parler de l’accompagnement dit personnalisé où les élèves seront accompagnés en grands groupes, mais  pas  dans les disciplines où ils devraient l’être. Pour finir la  masterisation, mise en place cette année, qui confronte des  professeurs qui viennent d’avoir le concours  à la difficile tâche d'assumer 18 heures de cours par semaine alors qu’ils n’ont reçu aucune formation disciplinaire ou pédagogique. Bonjour les dégâts pour ces collègues – qui risquent de démissionner, voire pire ... -  et pour les élèves… Mais M. Chatel voit la rentrée en rose, sans doute parce qu’il se voit dans la prochaine équipe ministérielle.

* titre du journal libération d’hier

PS : Libération nous apprend que des « inspecteurs gadgets » sont payés à ne rien faire. Ils seraient 22, une perte de 775 000 euros par an. Etonnant, quand on pense que le gouvernement supprime des postes à tour de bras. Mais est-ce si étonnant  ?