Après les deux drames d'hier, en Espagne, il n'est pas inutile de lire ce texte limpide d'Alain Badiou qui désintoxe de la non-pensée des médias : "Notre mal vient de plus loin".