" La grande bourgeoisie a le sentiment d'avoir tous les droits, ce qui se construit par la transformatin de ses intérêts particuliers en intérêt général, via la législation de ceux-ci. Les lois étant conçues par et pour ceux qui cumulent richesses et pouvoirs, le monde juridique et la pratique judiciaire sont des univers réservés aux puissants, familiers des juges, des prétoires et des avocats. Spéculer dans l'immobilier en achetant des biens destinés à rester vacants doit pouvoir se faire sans avoir à craindre la moindre sanction. Mais cet arbitraire et cette mystification inaugurale de la loi doivent être méconnus pour obtenir l'adhésion et la soumission des dominés.

L'entre-soi des beaux quartiers participe à la construction collective d'un sentiment d'impunité de classe qui ne doit connaître ni doute ni culpabilité face aux conséquences dramatiques des choix économiques et financiers qui jettent des milliers de personnes à la rue. (...)"

Extrait du livre " Panique dans le 16e ! " de Monique Pinçon-Charlot, Michel Pinçon et Etienne Lécroart.