" Parvenu à de hautes fonctions, un homme se doit d'avoir de l'autorité. Quand une femme leader affiche ce caractère, elle est jugée autoritaire et dévalorisée, d'où cette campagne féministe américaine en 2014 : " I am not bossy ( autoritaire), I am the boss !" En défnitive, les femmes ne sont jamais "assez" quelque chose ; elles sont "trop" ou "trop peu". Trop vieilles ou trop jeunes ; trop belles ou trop moches ; trop légères ou trop sérieuses ! Bref, jamais comme il faut..."

 

extrait d'un article paru dans télérama le 8 mars 2017