Cabu disait : "les journaux, il est toujours mieux de les lire que de les pleurer"
Quelle serait sa réaction en voyant que Charlie est passé d'un nombre infime de lecteurs à 5 millions... ?
Parce que l'information, la vraie, passent par des journaux ( sur papier ou sur le net) qui s'autofinancent grâce à leurs concepteurs,  aux soutiens de leurs lecteurs et non grâce à un actionnaire qui, détenant la majorité des parts,  peut donc faire la pluie ou le beau temps. Dans cette liste de journaux indépendants, il y a  par exemple, Politis, le canard enchaîné, Charlie Hebdo, médiapart, Basta, investig'action, le grandsoir etc.
Et pour finir, une petite caricature qui, personnellement, me fait mourir de rire.