On nous dit l’on veut la « réussite » et l’ « épanouissement » de l’élève, mais on nous dit aussi qu’il faut bourrer les classes à 40 pour « rationaliser » le système éducatif ! Une question de bon sens que je souhaiterais poser à notre ministre qui n’a jamais dû enseigner et qui de plus a ses enfants dans le privé  : comment un élève peut-il s’épanouir et réussir avec 39 autres élèves dans la même classe ?
D’ailleurs je me demande pourquoi M. le Ministre, qui par ailleurs habite dans le seizième arrondissement de Paris, a ses enfants dans le privé ? Y aurait-il des sauvageons dans le seizième ou y aurait-il déjà trop d’élèves  dans le public ?