Maintenant, dans les rectorats, le mode de calcul de la Dotation horaire globale, en lycée, c'est le suivant :  diviser le nombre total d'élèves prévus en seconde, première ou terminale  par 35 ! C'est simple et ça supprime beaucoup de postes. Bravo M. Chatel et bravo les recteurs.

Souvenez-vous d'ailleurs que, l'année passée, une prime leur avait été donnée pour récompenser ceux qui avaient supprimé le plus grand nombre de postes. Enfin, cela n'est pas dit de façon aussi crue, c'est une prime qui récompense la réalisation des objectifs qui leur sont assignés