Madame Catherine Vautrin, députée UMP, ne s'inquiète pas des conflits d'intérêt, comme l'indique le Canard enchaîné de cette semaine.

Après sa prise de robe - eh oui, encore une avocate d’affaire fraîchement nommée, c'est décidément de mode parmi le personnel politique - Madame Vautrin a pris ses fonctions au cabinet Fidal (premier cabinet d'avocats d'affaires) qui, comme le souligne le canard, "propose ses services dans le diagnostic des pratiques commerciales". Cela tombe à pic puisque Madame Vautrin, à l'assemblée nationale, est membre de la Commission d'examen des pratiques commerciales...
On peut noter sa fraîcheur sur ce site où elle dit : " Cela permet de rester dans la vraie vie, et également de pouvoir jouer un rôle de médiation ».
Faisons confiance à la force de caractère de cette député UMP qui a sans doute  pour modèle M. Sarkozy, avocat d'affaires lui-même, qui a mis entre parenthèses sa "brillante" carrière pour se mettre au service de la France qui maintenant est à son service.